EXPOSITION ARCHÉOLOGIQUE

Le château abrite une exposition archéologique qui retrace les évènements de Locarno de l’âge du bronze à l’ère romaine, en présentant des pièces archéologiques datées de la période allant du XIIIe siècle avant J.-C. au IVe siècle de notre ère. Durant l’antiquité romaine, Locarno était une importante plateforme d’échanges entre les vallées alpines et la plaine du Pô, dont on retrouve les marques dans la nécropole et les exceptionnels produits en verre. La collection de verres romains présentée dans le Musée figure parmi les plus importantes d’Europe. L’exposition est également enrichie par une variété de céramiques et outils, armes et bijoux en différents métaux.

EXPOSITION DE LA RÉFORME

Vers 1540, une importante communauté protestante se forma à Locarno. La région du Locarnese était, à l’époque, un bailliage administré par les 12 cantons confédérés. Après la Réforme, qui l’avait emporté dans le Zurich de Zwingli, les cantons s’embrasèrent, en proie aux conflits religieux. Zurich ayant été vaincue lors de la deuxième guerre de Kappel (1531), il était entendu dans le traité de paix avec les cantons catholiques que les bailliages communs auraient dû pratiquer leur ancienne foi. Par conséquent, en 1555, la communauté réformée de Locarno fut contrainte de s’exiler à Zurich. De nouvelles églises évangéliques réformées ont été établies dans la région de Locarnese dans la seconde moitié du XIXème siècle.

L’EXPOSITION DU PACTE DE LOCARNO

À la fin de la Première Guerre mondiale, des conditions sévères ont été imposées aux pays vaincus. Les négociations diplomatiques ultérieures ont favorisé la réconciliation entre les nations et ont conduit à une conférence internationale à Locarno et à la signature du Pacte du Rhin en 1925. L’Allemagne accepta la frontière occidentale, garantie par l’Angleterre et l’Italie, et conclut des traités d’arbitrage avec la Belgique, la France, la Pologne et la Tchécoslovaquie. L’« esprit de Locarno » engendra une courte période de collaboration en Europe, dans le cadre de la Société des Nations. Les accords de Locarno furent dénoncés par l’Allemagne en 1936. L’exposition s’accompagne d’un parcours à travers les lieux emblématiques en rapport avec l’évènement qui eut lieu dans la ville www.pattodilocarno.ch.